PC

Counter-Strike Series


Bien le bonjour à tous !

Aujourd’hui faisant un peu saut en arrière à l’occasion de NCGLAN 20 sur cette série qui à tant fait parler d’elle, oui cette série produite par l’éditeur Valve Corporation, développer par Hidden Path et distribué par Microsoft, Sony & Valve même, on parle belle est bien de la série « Counter-Strike ».


 

Rappelez vous du tout premiers opus édité par Microsoft Games, développé par Valve, sortie le 8 novembre 2000 : « Counter-Strike 1.6 », le premier du nom.

Suivit de « Counter-Strike : Condition Zéro », édité par Valve et développé par Turtle Rock Studios.
L’un des  plus connu de la série, « Counter-Strike : Source », édité par Valve et développé par Turtle Rocks Studio.

C’est le premier opus de la série à tourner sous le moteur graphique Source contrairement à ses prédécesseurs qui eux tournaient sous GoldSource, entre guillemet le « papa » de Source. J’ai découvert Counter-Strike à l’age de 7 ans avec la parution de la suite de Condition Zéro, de ce temps la je n’avais pas Internet, mon cousin me l’avait passé sur un disque gravé en version cracké, il y avait d’ailleurs un Trojan, mon Avast s’affolait, je m’en souviens encore mon frère entrait les commandes à ma place, je ne savais même pas me servir de la console et tout ce qui suit, j’y ai joué et j’y ai pris plaisir. Depuis je n’y ai plus touché jusqu’à mes années collèges avec l’organisation de petite lan entre classes, j’ai repris la main (ce qui n’étais pas si difficile) pour aujourd’hui finir sur Global Offensive, un jeu qui m’a suivis une bonne partie de mon enfance comme Crash Bandicoot, Tekken 3 sur PS One, l’une des séries PC les plus connus de nos jours qui m’aura suivis de 2004 à aujourd’hui, que de souvenirs.
Celui auquel tout le monde joue et HS pour la NCGLAN 20, « Counter-Strike: Global Offensive », parue en 2012, développé et édité par Valve.


 

Rappelons le que « Counter-Strike » a également remporté plusieurs récompenses et s’est hissé dans plusieurs classements internationaux. Aujourd’hui de nombreux joueurs ont fait et font carrière en tant que joueurs professionnels sur « Counter-Strike », participant ainsi à de grands tournois eSport comme les ESL One ou encore la Dreamhack…

Malheureusement l’esprit du jeu n’est plus ce qu’elle était avec les opus précédents :

Je recommande car le jeu de base possède un potentiel énorme et jouer avec des collègues est réellement jouissif, CS:GO misant bien plus sur le travail d’équipe que ses prédécesseurs. Plus réaliste, les graphismes sont très beaux et le jeu tourne sans mal sur le toaster qui me sert d’ordinateur. Achetez-le pour jouer avec des potes. Et fuyez à tout prix le compétitif, et le jeu en ligne d’une façon générale si vous comptez vous amuser. En dix heures de jeu, je n’ai pas joué plus de trois parties sans voir de hack/smurfs/insultes/kick/bans/russes/kevins. On me dira « Mais c’est normal, tu n’as pas joué assez, monte en grade et ça ira mieux ». Mais bizarrement, la perspective d’écourter mon espérance de vie en me tapant une centaine d’heures de jeu en aussi mauvaise compagnie pour ENFIN pouvoir commencer à profiter du soft ne me plaît pas vraiment.

Rendez moi l’esprit de CS 1.6, s’il-vous-plaît. – Review d’un utilisateur Steam sur la page du magasin Counter-Strike : Global Offensive

Je vous quitte sur cette petite compilation de trailer des titres que je viens de citer dans l’article :
[youtube http://www.youtube.com/watch?v=rJzBH5e8LL0]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.